posté le 30-03-2014 à 17:56:35

Rendez vous au parc Rochegude, mes photos ....de ces derniers jours ...

Le label « Jardin remarquable » a été mis en place en 2004 suite aux propositions du Conseil national des parcs et jardins, institution créée au sein du ministère de la Culture et de la communication.
 


 
 
posté le 29-03-2014 à 09:06:38

Ce soir on avance la pendule d'une heure !

Attention, ce soir c'est l'heure d'été !

On avance la pendule d'une heure. A 2 heures du matin il sera 3 heures.

 


 
 
posté le 27-03-2014 à 18:45:18

N'essaie pas de plaire à tout le monde ou tu perdras le respect de tous." Paulo Coelho

C'est une chose merveilleuse que l'instinct. »
-William Shakespeare-
 


 
 
posté le 26-03-2014 à 12:10:46

"S'éloigner de tout rapproche un peu de l'essentiel." Loïck Peyron

L'erreur est de croire que le monde est clos alors que ce sont nos perceptions, nos propres limites qui nous empêchent de discerner toutes les autres Sphères de l'invisible. Parfois, sous le coup d'une douleur, par la grâce d'un émerveillement, une échancrure se produit qui déchire notre opacité et permet d'aller voir de l'autre côté ; une brèche par laquelle la lumière peut nous toucher... En certains instants illuminés, la blessure qui marque toute existence n'est plus une douleur, une honte, mais un honneur, une visitation. La Beauté et l'Amour viennent au plus près de l'être par un souffle puissant, par des traits acérés, en ce lieu du Coeur où toute séparation est levée, où s'abolit en un éclair la distinction entre la déchirure et la grâce.
 


 
 
posté le 25-03-2014 à 18:43:19

Lécureil et sa famille adoptive .... de belle photos du reportage !

L'écureil et sa famille adoptive
 Debby Cantlona recueilli un jeune écureil, Finnegan,
 


 
 
posté le 24-03-2014 à 18:39:44

” Pour une fleur, un sourire, un serment, pour l’ombre d’un regard… “ Jacques Brel

Aimer, ce n’est pas emprunter des routes toutes tracées et balisées, c’est avancer en funambule au dessus des précipices et savoir qu’il y a quelqu’un au bout qui dit d’une voix douce et calme : avance, continue d’avancer, n’aie pas peur. Tu vas y arriver, je suis là.
 


 
 
posté le 23-03-2014 à 10:46:50

Bonbons et gourmandises - La violette de Toulouse.....

Du point de vue historique Dès le Moyen Age, on confit déjà des fruits et des fleurs. Et la violette sert notamment à préparer du "sucre violat" et du "sirop de violette" qu’on emploie à des fins médicinales, par exemple pour adoucir la voix. Il faut dire qu’à l’époque, le sucre est une denrée rare, presque exclusivement réservée aux apothicaires, qui plus est, méridionaux ! C’est à la fin du XIXe siècle, qu’un certain Monsieur Viol, Toulousain, a l’idée de cristalliser les fleurs de violette pour en faire des bonbons, comme avec les grains de mimosa ou les roses du Bengale. Cette idée lui vaut un certain succès. Et, en 1879 à Toulouse, un certain Bonnel fait lui aussi sa réputation grâce à ses violettes en sucre. Très vite, la ville de Toulouse se spécialise dans cette production. Légende ou pas, ce serait un soldat Toulousain, de retour d’Italie, qui aurait rapporté des plants de violettes de Parme et aurait ainsi initié la culture de ces fleurs dans sa région natale. Cette culture se développe très vite et dès 1845, on repère des traces de culture de violettes de Parme (aussi appelées violettes napolitaines ou violettes de Constantinople) au nord de Toulouse, à Saint-Jory. En 1907, ce sont 400 exploitants qui se consacrent pleinement à cette culture. Cela représente alors une étendue de 20 hectares et une production de 600 000 bouquets par an ! Au XVIIe siècle, on trouve des recettes codifiées de violettes confites en marmelade ou candies. Ainsi un certain Massialot décrit scrupuleusement, dans son ouvrage le Confiturier Royal, comment confire les violettes au sucre.
 


 
 
posté le 22-03-2014 à 08:45:52

En mars, quand s'achève l'hiver,

 "Aucun jour n'est semblable à un autre, et chaque matin comporte son miracle particulier, son moment magique, où de vieux univers s'écroulent et de nouvelles étoiles apparaissent."
 


 
 
posté le 21-03-2014 à 10:38:32

" La vie est un rêve pour le sage, un jeu pour le fou, une comédie pour les riches, une tragédie pour les pauvres." [Sholom Aleic

Ô mon enfant,tu vois,je me soumets. Fais comme moi:vis du monde éloignée; Heureuse ? non; triomphante ? jamais. -Résignée !-
 


 
 
posté le 20-03-2014 à 10:29:41

Un seul printemps dans l'année... Et dans la vie une seule jeunesse. Simone de Beauvoir

Impression de printemps

Il est des jours - avez-vous remarqué ?-

 


 
 
posté le 19-03-2014 à 10:50:07

J’écris cette lettre à mon présent,

Je ne sais par quoi commencer, puisque rien n’est fini J’écris cette lettre aux temps passés Les jours heureux, les jours de pluie Alors ma plume se déplace en dessinant mes souvenirs Il y en a tant, je manque de place, j’écris cette lettre à mes sourires Je me revois, jeune et naïve, au sommet de mon innocence Beaucoup plus curieuse qu’attentive, à espérer de tous mes sens À la recherche de mes passions Des premières peines, des premières joies À la rencontre des frissons, c’est une lettre à mes premières fois J’ai emprunté tellement de routes Celles qui ne mènent jamais nulle part Celles qui ne font pas place aux doutes J’écris cette lettre à mes départs J’ai voyagé de toute mon âme, prenant des forces à chaque détour Pour rentrer avec plus de flammes, j’écris cette lettre à mes retours Et puisque rien ne vaut les gens, j’écris cette lettre à mes rencontres On n’est pas riche que d’argent, j’ai des amis, je m’en rends compte À tous ceux qui m’ont fait grandir, tous ces regards épanouissant Ceux qui sont là, et puis les autres, j’écris cette lettre à mes absents Comment décrire cette tendresse que je ressens au fond de moi? Comment partager cette chaleur qui me provoque tant d’émoi? Car bien qu’il y eut des épreuves, je déborde de reconnaissance Même si parfois les soucis pleuvent, j’écris cette lettre à ma chance Et si ma plume parlait d’avenir, car il n’est pas l’heure de se taire Je n’ai pas fini d’en finir, pour moi, souvent, tout reste à faire J’écris cette lettre à mon présent, j’ai les deux pieds sur mon chemin Je regarde droit devant, j’écris cette lettre aux lendemains Je sais comment finir cette lettre, puisqu’elle ne fait que débuter Je vais trouver d’autres histoires, d’autres espoirs à raconter J’écris cette lettre à la vie comme un remerciement J’écris cette lettre à mes envies comme un commencement. Lettre écrite pour Line Renaud par Fabien (Grand Corps Malade.)
 


 
 
posté le 18-03-2014 à 19:43:06

Il faut oser faire le !!.....

La vie est si curieuse, si surprenante, si nuancée, et chaque tournant du chemin nous découvre une vue entièrement nouvelle. La plupart des gens ont une vision conventionnelle de la vie, or il faut s’affranchir intérieurement de tout, de toutes les représentations convenues, de tous les slogans, de toutes les idées sécurisantes, il faut avoir le courage de se détacher de tout, de toute norme et de tout critère conventionnel, il faut oser faire le grand bon dans le cosmos : alors la vie devient infiniment riche, elle déborde de dons, même au fond de la détresse. "Etty Hillesum"
 


 
 
posté le 17-03-2014 à 19:55:15

Bonsoir , bonjour je ne vous oublie pas !!!! je reviens ... Quelques photos

Je voudrais tout d'abord m'excuser de vous avoir vous laisser sans nouvelles
 


 
 
posté le 16-03-2014 à 20:37:35

On peut aussi bâtir quelque chose de beau avec les pierres qui entravent le chemin. "Goethe

Vous avez dans le port poussé ma voile errante ; Ma tige a refleuri de sève et de verdeur ; Seigneur, je vous bénis ! De ma lampe mourante Votre souffle vivant rallume la splendeur. »
 


 
 
posté le 14-03-2014 à 18:04:43

L'âme humaine est comme l'abeille qui puise son miel même de l'amertume des fleurs "Henryk Sienkiewiez

" Je vais te dire un truc que tu sais déjà. Le soleil, les arcs en ciel,
 


 
 
posté le 13-03-2014 à 18:33:22

Le temps est le trésor le plus précieux que nous ayons, il est limité...

On ne peut pas tout vivre, alors l’important est de vivre l’essentiel et chacun de nous a “son essentiel”.»
 


 
 
posté le 12-03-2014 à 17:25:17

Pour frayer un sentier nouveau, il faut être capable de s'égarer." Jean Rostand

C'est une folie d 'haïr toutes les roses parce qu' une épine vous a piqué, d'abandonner tous les rêves parce que l'un d'entre eux ne s'est pas réalisé, de renoncer à toutes les tentatives parce qu'un a échoué... C'est une folie de condamner toutes les amitiés parce qu'une vous a trahi, de ne croire plus en l'amour juste parce qu'un d'entre eux a été infidèle, de jeter toutes les chances d'être heureux juste parce que quelque chose n'est pas allée dans la bonne direction. Il y aura «toujours une autre occasion, un autre ami, un autre amour, une force nouvelle. Pour chaque fin il y a toujours un nouveau départ...» "Antoine de Saint-Exupéry"
 


 
 
posté le 11-03-2014 à 18:45:54

Une vie de papillon ....

Les populations de papillons ont diminué en raison de la perte de l'habitat, le changement climatique et utiliser de pesticides. Les papillons sont très importants pour la pollinisation. Beaucoup d'espèces de papillons ont besoin des fruits trop mûrs pour compléter
 


 
 
posté le 10-03-2014 à 18:39:52

Pour avancer droit devant elle la pensée à besoin de bifurquer sans cesse,

Il y avait ce piano échoué sur une langue de sable le rêve à portée de mains les yeux dans les étoiles le cœur à fleur d’eau la musique portée par la brise de mer poésie mouillée de larmes mémoire de la mer.
 


 
 
posté le 09-03-2014 à 09:13:28

Heureux d'être ...D'être quoi ?.. D'être simplement .... Julien Green

Je ne m'intéresse pas à la façon dont tu gagnes ta vie, Je veux savoir à quoi tu aspires, Et si tu oses rêver de réaliser le désir ardent de ton coeur. Je ne m'intéresse pas à ton âge. Je veux savoir, si pour la quête de l'amour et de tes rêves, Pour l'aventure de te sentir vivre, Tu prendras le risque d'être considéré comme fou. Je ne m'intéresse pas aux astres qui croisent ta lune. Je veux savoir si tu as touché le centre de ta propre souffrance, Si les trahisons vécues t'ont ouvert, Ou si tu t'es fané et renfermé par craintes de blessures ultérieures. Je veux savoir si tu peux vivre avec la douleur, la tienne ou la mienne, Sans t'agiter pour la cacher, l'amoindrir ou la fixer. Je veux savoir si tu peux vivre avec la joie, la tienne ou la mienne, Si tu oses danser, envahi par l'extase jusqu'au bout des doigts et des orteils Sans être prudent ou réaliste et sans te souvenir des conventions du genre humain. Je ne m'intéresse pas à la véracité de l'histoire que tu racontes. Je veux savoir si tu es capable de décevoir quelqu'un pour rester fidèle à toi-même, Si tu supportes l'accusation d'une trahison, sans pour autant devenir infidèle à ton âme. Je veux savoir si tu sais faire confiance, et si tu es digne de confiance. Je veux savoir si tu peux voir la beauté, même lors des jours sombres Et si tu peux trouver la source de ta vie dans la présence de cette beauté. Je veux savoir si tu peux vivre avec l'échec, le tien ou le mien, Et malgré cela rester debout au bord du lac Et crier: "Oui!" au disque argenté de la lune. Je ne m'intéresse pas à l'endroit où tu vis ni à la quantité d'argent que tu as. Je veux savoir si après une nuit de chagrin et de désespoir, Tu peux te lever et faire ce qui est nécessaire pour les enfants. Je ne m'intéresse pas à ce que tu es, ni comment tu es arrivé ici. Je veux savoir si tu peux rester au centre du feu avec moi, sans reculer. Je ne m'intéresse pas à ce que tu as étudié, ni où, ni avec qui. Je veux savoir ce qui te soutient à l'intérieur, lorsque tout le reste s'écroule.
 


 
 
posté le 07-03-2014 à 09:34:05

Il n'y a pas plus grand philosophe que les enfants : toujours à demander pourquoi jusqu'à nous faire répondre "je ne sais pas". D

Ouvre les portes et les fenêtres de ton grenier. Laisse la fraîcheur de la brise emporter les rebuts qui encombre ton esprit. Les visions proviennent d'une force cachée qu'il te reste à découvrir. Elle te conduiront toujours plus loin, jusqu'aux frontières de la promesse. Voir, c’est communiquer avec l’immense et toucher ce qui est à jamais hors de portée. C’est mettre au jour la voie d’un monde enchanté. A toi de faire jaillir l’étincelle de cet enchantement et de souffrir avec patience le défilé des jours maussades. Car le meilleur de toi s’exprime jusque dans tes infortunes. Ne manque jamais de révéler la lumière qui transforme les échecs d’aujourd’hui en victoires futures. Hors de ton atteinte, demain reste à jamais une promesse. Tu ne mouilleras pas dans les eaux de cette promesse, mais elle aiguillonne tes jours. Elle détient la clé de tous les possibles. Elle est l’objectif des chasseurs de trésor, la destinée du voyageur. Es-tu autre chose, après tout, qu’un voyageur à travers le temps, chevauchant les vagues du changement ? Dépourvu d’imagination, ton esprit serait aussi inutile qu’un bateau privé de la mer. C’est ta vision du futur qui donne le cap. C’est en te laissant porter par le souffle de tes aspirations que tu parviendras à ton objectif. Alors seulement, tu deviendras celui que tu as voulu devenir... "Hajjar Gibran"
 


 
 
posté le 04-03-2014 à 19:54:31

Ne te laisse pas mourir lentement ! Ne te prive pas d’être heureux ! "Pablo Neruda"

Il meurt lentement celui qui ne voyage pas, celui qui ne lit pas, celui qui n’écoute pas de musique, celui qui ne sait pas trouver grâce à ses yeux.
 


 
 
posté le 02-03-2014 à 19:16:59

Impression de printemps !! bon début de semaine à vous tous ....

Impression de printemps

Il est des jours - avez-vous remarqué ?-

 


 
 
posté le 01-03-2014 à 11:27:07

En mars, vent ou pluie, que chacun veille sur lui. ....Les grands-mères sont à l'honneur demain ! bisous

" Les miracles commencent à se produire lorsque vous donnez autant d’énergie à vos rêves qu’à vos craintes."