posté le 31-08-2013 à 07:19:29

"Tu es né original, ne meurs pas en copie." (John Masons)

"Contentons-nous de faire réfléchir. N’essayons pas de convaincre."
 


 
 
posté le 29-08-2013 à 19:09:01

la vie ce n'est pas avoir et obtenir, mais être et devenir.

Comme le temps passe, vous allez comprendre. Ce qui dure, ne dure pas, ce qui n'est pas, ne fonctionne pas. Temps résout la plupart des choses. Et ce que temps ne peut pas résoudre, vous devez le vous résoudre.
 


 
 
posté le 28-08-2013 à 22:06:27

De la part de Zoé ! Le Chat et la Souris ......

Le Chat et la Souris 
Il était une foit un chat très rusé et une souris pas très
 


 
 
posté le 27-08-2013 à 19:59:13

Avez-vous remarqué ?

Avez-vous remarqué ? Il y a un mot particulièrement à la mode, ces derniers temps… C’est le mot " sécurité ". On nous le cuisine avec tous les ingrédients imaginables comme si une épée de Damoclès était en permanence suspendue au-dessus de nos têtes dès que, chaque matin, nous glissons les pieds dans nos chaussures. Suivant son principe, il faudrait s’assurer de tout, pour tout et partout. En effet, on ne sait jamais… Les occasions d’attraper un méchant virus, de rater une marche, d’être mal noté par son patron, de se faire renverser par une voiture et voire, maintenant, de croiser un porteur de bombe en plein centre d’achats pullulent dans notre vie… à tel point qu’on pourrait trouver assez d’arguments pour rester au lit à longueur de jour. Avez-vous bien souscrit à telle Assurance? Êtes-vous certain de vous être fait vacciner cette année? Votre porte est-elle protégée par le dernier système « Machintotron » ? Vous devriez… Vous prenez l’avion par les temps qui courent? Alors j’imagine que votre voyage est tout organisé… C’est plus sûr, vous comprenez ! On pourrait allonger indéfiniment, ou presque, cette liste de questions, témoins de nos incertitudes typiquement occidentales. Ce n’est pourtant pas nécessaire car il me semble que ces trois ou quatre exemples suffisent déjà à peindre le décor de la société dans laquelle nous vivons aujourd’hui. Une société dans laquelle les craintes et les peurs cultivées puis entretenues avec soin par leurs marchands sont habilement devenues nos fidèles compagnes. Si j’ai eu envie de vous parler de cela en cet été, c’est parce qu’il m’apparaît de plus en plus que nous faisons fausse route dans une telle direction. Oui, où commence la sécurité et où finit le risque ? Le problème, si c’en est un, demeurera toujours sans réponse car il évolue constamment en fonction de notre manque de confiance en nous, de notre passivité et de notre potentiel d’assujettissement. Et en écrivant ces lignes, voyez-vous, je réalise aussi que la vie elle-même, dans son essence, illustre à la perfection le contraire de la sécurité. Elle sème le risque, l’incertitude et l’incontrôlable dès son premier balbutiement. Sitôt que l’on met un enfant au monde, n’initialise–t-on pas, à travers lui, une possible multitude de difficultés, de maladies, d’accidents et donc de risques ? Sitôt que l’on engage notre amour auprès d’un autre être, ne fait-on pas un pari, ne lance-t-on pas dans le vide notre cœur et nos boucliers ? D’une certaine façon, on s’aventure en terrain insécuritaire… "In Terra incognita", comme on disait autrefois. Personnellement, c’est cette Terra incognita qui m’attire et dont je voudrais vous donner le goût. Je ne dis pas que vivre soit de faire n’importe quoi... Je dis seulement que c’est ne pas vivre que de porter sans cesse mentalement et simultanément un parachute, des souliers à crampons et une arme d’autodéfense. Je ne sais plus quel auteur disait d’un ton amusé et volontiers caricatural : « J’ai peine pour les hommes qui ont si peur de vivre qu’ils mettent en même temps des bretelles et une ceinture à leur pantalon. » Qu’est-ce qui m’attend dans une heure ou demain matin? Je l’ignore, bien sûr... Mais ce dont je suis certain c’est de ne pas aimer assez le sécuritairement correct¨ pour me couper l’envie de manger une salade privée insecticide ou de bactéricide. Ce dont je suis certain, c’est d’aimer encore assez les écureuils pour les nourrir au risque d’être mordu. Ce dont je suis également certain c’est de m’émerveiller encore suffisamment devant les beautés de notre monde pour vouloir continuer à poser mes pieds en Asie, au Moyen-Orient, en Afrique et partout ailleurs où on s’acharne à faire trembler la Terre. Ne croyez pas pour autant que je sois particulièrement courageux ou inconscient. J’ai juste compris que le sentiment d’insécurité dans lequel on accepte d’entrer un jour se sème et se re-sème toujours davantage et qu’il finira par nous couper le souffle si nous n’y prenons garde. Mon choix est donc fait. Je ne fréquenterai pas le « jardin de la trouille organisée », ni de ceux qui font profession de l’entretenir. Mon Assurance-Vie ? C’est l’envie et le besoin de continuer à découvrir et à aimer. Souscrivez-y ! Ses retombées sont bien plus belles qu’on ne le croit... "Daniel Meurois - Ecrivain et conférencier "
 


 
 
posté le 26-08-2013 à 20:03:38

Le parfait voyageur ne sait pas où il va... LIE TSEU

La peur est un des plus grands problèmes inhérents à la vie. Etre sa victime c'est avoir l'esprit confus, déformé, violent, agressif, en perpétuel conflit." JIDDU KRISHNAMURTI "
 


 
 
posté le 25-08-2013 à 20:13:55

Il n'y a qu'un seul succès. C'est la façon dont vous voulez vivre. "Christopher Morley "].

Il y en a qui ont le coeur si vaste qu'ils sont toujours en voyage .
 


 
 
posté le 23-08-2013 à 13:51:24

Petit souvenir de Zoé pour vous ! Le Cheval et le Loup ....

Le Cheval et le Loup
Un certain Loup, dans la raison
 


 
 
posté le 22-08-2013 à 18:19:32

"Le spectacle de la nature est toujours beau"... Aristote

Notre vie n’est qu’une succession d’échanges que nous faisons avec l’univers. La vie cosmique entre en nous et nous l’imprégnons de nos propres émanations, puis nous la renvoyons. À nouveau nous absorbons cette vie, et à nouveau nous la renvoyons. Ce sont ces échanges ininterrompus qu’on appelle nutrition, qu’on appelle respiration, qu’on appelle aussi amour. Et l’instant où ces échanges s’ interrompent, on l’appelle mort. Nous devons donc faire des échanges avec la terre pour vivre dans le plan physique, des échanges avec l’eau pour vivre dans le plan astral, le cœur ; des échanges avec l’air pour vivre dans le plan mental, l’intellect. Enfin, nous devons faire des échanges avec la chaleur et la lumière pour vivre dans l’âme et

 


 
 
posté le 21-08-2013 à 10:56:58

Sans l'expérience vécue des contraires, il ne saurait y avoir d'expérience de la totalité. CARL GUSTAV JUNG

Voir le monde dans un grain de sable, et un ciel dans une fleur des champs, tenir l’infini dans le creux de sa main et l’éternité dans une heure. " WILLIAM BLAKE "
 


 
 
posté le 20-08-2013 à 08:04:45

"La liberté d’être soi est la plus haute forme de justice envers les autres." Malcolm de Chazal "

Apprivoiser la tendresse
Ma tendresse est ce chemin Que je ne savais prendre Découvert bien après les peurs Bien après les doutes Plus loin que les demandes Plus profond que les désirs. Ma tendresse Est dans ce regard qui agrandit les possibles Et accueille l'imprévu Elle est dans cette qualité de l'attention qui se transforme Un objet, un événement ou un être Et le prolonge plus loin, Plus beau, bien au-delà de l'instant. Ma tendresse est un sourire Porte ouverte sur l'incertitude du fugitif, Sur le trop-plein de l'éphémère. Ma tendresse est un geste entier Avec lequel je crée le présent Pour en faire un cadeau.
 


 
 
posté le 19-08-2013 à 07:43:12

le papillon de l'amitié !Merci à vous toutes et tous pour votre soutien ce weekend .

le papillon de l'amitié
J'ai oublié, j'ai cherché, je n'ai pas trouvé Papillon d'amitié tu n'as cessé de voler autour de moi Tu t'es même posé sur mon épaule tout doucement Un geste brusque et tu as fui Je me suis retourné pour te rattraper Tu virevoltais autour de moi comme si tu te moquais Et lorsque j'étais tout près, tu recommençais à t'éloigner. L'amitié existe-t-elle vraiment ? Plusieurs se le demandent quand les réalités de la vie semblent prouver le contraire. Tel un papillon, l'amitié devient fragile Il est splendide et si doux, Il devient si gracieux, si tendre Mais au moindre coup de vent il perd un peut de sa couleur, un peu de sa douceur pour tout doucement battre d'une seule aile. L'amitié est un bien précieux quand on l'a sur notre épaule Il faut ne pas l'effrayer sinon il risque de s'envoler à jamais Pour le retrouver il faut tout recommencer Il faut le déposer tout doucement près de son cœur Et surtout lui faire oublier les blessures qu'il a subies Tu retrouveras ton envol magnifique Je serai toujours là pour toi
 


 
 
posté le 18-08-2013 à 07:32:28

Exceptionnellement un article ce dimanche ...La vie est une météo imprevisible ..

Exceptionnellement je publie un nouveau billet ce dimanche pour tourner la page
 


 
 
posté le 16-08-2013 à 20:09:25

Toute beauté est une joie éternelle .Agréable weekend à tous !!

Si un seul petit nuage a le pouvoir de cacher le soleil, par contre un seul petit rayon de soleil a le pouvoir de chasser l'ombre..
Marche en harmonie avec l’univers, tout en étant en harmonie avec
 


 
 
posté le 15-08-2013 à 20:13:06

Le lion et le moucheron ... Choix de Zoé écrit et illustrée par elle même !

Le lion et le moucheron
<< Va-t'en, chétif insecte, excrément de la terre ! >>
 


 
 
posté le 14-08-2013 à 10:55:29

Suite et fin du refuge de l'orgére .... le Vallon de l'orgère ...

 


 
 
posté le 13-08-2013 à 09:38:38

laissez vous tenter par le silence...

Il vous donne le goût, l'envie profonde de se retrouver en paix. Avec soi-même, et donc avec le monde qui nous entoure." C'est cette envie qui me propulse, ce silence dont j'ai besoin. Et pour cela, rien de tel qu'une reconnexion avec la nature. Se recentrer sur l'essentiel, arrêter certaines focalisations toxiques,

 


 
 
posté le 12-08-2013 à 06:44:17

Nous sommes de retour ... Refuge porte de l'Orgère

Ce bâtiment de pierres est l'une des Portes du Parc National de la Vanoise. A l'origine, il servait de logement aux ouvriers qui travaillaient dans les galeries E.D.F. à proximité. 
 


 
 
posté le 09-08-2013 à 12:30:01

Coucou des vacancières savoyardes qui vous souhaite un agréable weekend !

Un petit coucou des vacancières savoyardes !

Nous profitons un maximum des paysages qui nous sont offert

 


 
 
posté le 03-08-2013 à 07:36:22

Sur un brin d'herbe ou de roseau.... blog en pause vacances !!

Sur la glycine en fleur, que la rosée humecte, Rouges, verts, bleus, jaunes, bistres, vemeils, Les milles insectes Bougent et butinent dans le soleil. Oh ! la merveille de leurs ailes qui brillent Et leurs corps fins comme une aiguille Et leurs pattes et leurs antennes Et leur toilette quotidienne Sur un brin d'herbe ou de roseau.
 


 
 
posté le 01-08-2013 à 19:57:24

Mois d'août en dictons.....

Temps trop beau en Août, annonce Hiver en courroux. Coupe ton bois en pleine lune d'Août, il sera sain comme un os. Quand Août n'est pas pluvieux, Septembre est souvent radieux. Quand l' Août est bon, l'abondance à la maison.Tonnerre d'Août, grosses grappes et bon moût.Pluie des premiers jours d'Août, peu de regain en tout.Arc-en-ciel d'Aout vers la nuit, pluie et vent pour minuit.